Qui fait de l'intox : Sarkozy ou Bolloré ?

Publié le par Globalisteur

Simple «erreur» ? Nicolas Sarkozy et l'homme d'affaires Vincent Bolloré ont affirmé que le second, à qui appartient le yacht sur lequel le premier a passé ses vacances, n'avait jamais bénéficié de commandes de l'Etat. C'est faux.

bollore-galaxie.jpgLe groupe de l'homme d'affaires Vincent Bolloré s'est vu attribuer ces dernières années des marchés publics, contrairement à ses affirmations et à celle du président élu Nicolas Sarkozy. C'est ce qu'a constaté l'AFP sur le site Internet des Journaux officiels de la République française.

Dans le cadre de la polémique suscitée par le séjour de Nicolas Sarkozy sur le yacht de Vincent Bolloré au large de Malte, le groupe de l'homme d'affaires avait affirmé mercredi qu'il n'avait «jamais eu aucune relation commerciale avec l'Etat français». Nicolas Sarkozy avait indiqué de son côté que «Vincent Bolloré est un des grands industriels français. Il n'a jamais travaillé avec l'Etat. Il fait honneur à l'économie française.»

yacht-sarko-copie-1.jpgSDV, filiale logistique du groupe Bolloré, a pourtant obtenu le 10 août 2006 l'attribution du marché du «traitement de la valise diplomatique fret» par le ministère des Affaires étrangères, selon l'annonce numéro 368 publiée le 06 novembre 2006 dans le Bulletin officiel des annonces de marchés publics (BOAMP) 050 C. La valeur totale estimée de ce marché est comprise entre 1,4 million d'euros et 5,6 millions d'euros, hors taxes, pour «une durée de 48 mois à compter de la notification du marché».

SDV s'est également vu attribuer le 17 juin 2005 un marché de «transport de fret par voie aérienne commerciale à la demande et pour le compte du ministère de la Défense», d'une valeur estimée à 36 millions d'euros, hors taxes, peut-on lire dans l'annonce numéro 907 publiée le 26 septembre 2005 dans le BOAMP 041 C. Le contrat est lui aussi d'une durée de 48 mois.

Un marché de «mise en place de locaux de sûreté modulaires à l'hôtel de police de Grenoble», d'un montant hors taxe de 342.329 euros, a certes été attribué en décembre dernier à Bolloré SA, mais cette PME nantaise n'a en revanche aucun lien avec le groupe de l'homme d'affaires Vincent Bolloré.

http://www.trends.be/articles/index.jsp?siteID=12&sectionID=666&articleID=42544

LExpress.fr

Publié dans Actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article