Intox à l'apéro franco-belgo-russe !

Publié le par Globalisteur

Nicolas Sarkozy ivre ? Le présentateur belge s’excuse, affirme le Figaro.

vodka-743890.jpgEric Boever, le journaliste belge, s’explique en fait sur le blog de Jean Marc Morandini et il ne s’excuse pas d’avoir insinué que Sarkozy était ivre, mais d’avoir « heurter la sensibilité nationale française ». En substance, il dit déplorer et s’étonner de l’importance qu’a pris cette affaire, concède qu’il n’a pas de preuve formelle (vu que Sarkozy n’a pas été soumis à un alcootest) mais qu’il a des yeux pour voir, même si les yeux, c’est vrai, ce n’est pas infaillible.

Qu’on en juge :

manekenpis.jpg« Je suis donc le journaliste belge qui a laissé entendre dans son journal télévisé que votre président n’avait peut-être pas bu que de l’eau à l’issue du sommet du G8... Autant le dire tout de suite, je suis désolé des proportions que prend ce qui n’était au départ qu’un clin d’oeil. Je n’étais pas au sommet du G8, je n’ai évidemment pas soumis Nicolas Sarkozy à l’alcootest, j’ai simplement vu ces images dans les EVN (échanges internationaux d’images de l’Eurovision) et avec d’autres, nous les avons trouvées plutôt cocasses. La fébrilité apparente de votre président et le fait qu’il sortait d’un entretien avec Vladimir Poutine nous ont laissé croire qu’ils avaient fêté ensemble la fin heureuse de ce sommet plutôt tendu. Des chefs d’état qui trinquent après deux jours de stress et de labeur, pas de quoi fouetter un chat ! Ca les rendrait même plutôt sympathiques... Or, entend-t-on de toutes parts, Nicolas Sarkozy ne boit pas ! Dont acte. Il était peut-être simplement à la bourre... Lui seul le sait... Je vous le répète, mon lancement se voulait malicieux mais pas dénigrant. Mon journal, "Le Douze minutes" est un journal de la nuit, il a un ton plus libre et plus détendu que les autres. Sans doute aurais-je dû être plus prudent, peut-être ai-je commis une faute, je veux bien l’admettre. Mais "Le Douze minutes" est un journal destiné au public belge et vous nous connaissez un peu, nous avons la faiblesse de cultiver le sens de la dérision, et de l’auto-dérision bien sûr. Je ne voulais évidemment pas heurter la sensibilité nationale française, d’autant que je suis moi-même français par ma mère. Bref, je suis désolé de voir cette affaire tourner à l’incident diplomatique alors qu’elle ne mérite qu’une tempête dans un verre... d’eau ! Merci de le faire savoir à vos auditeurs et internautes... Et à votre président »

http://www.betapolitique.fr/spip.php?article1099

Publié dans Censure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article